AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Adhara

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Adhara   Mar 22 Jan 2008 - 1:01

Ses cheveux évoquent l'automne. Les mèches folles, couleur de feuilles mortes, virevoltent et cascadent jusqu'à ses épaules à moitié dénudées.
Son regard est aussi gris et froid que l'hiver, mordant et solitaire, inquisiteur et fier.
Sa tunique s'orne de feuilles et de brins de lierre, verdoyant tel les frondaisons au printemps, jusqu'aux ourlets dorés, étincelants comme le blé mûr en été.


Dernière édition par le Jeu 24 Jan 2008 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: bourreaux   Jeu 24 Jan 2008 - 19:52

Appuis stables sur la corniche, absence de vent, flèche encochée... conditions idéales...

Entre deux battements de coeur, le projectile fila droit vers sa cible, transperçant la gorge gracile.
La jeune fille s'effondra sans avoir eu le temps de crier. Ce faisant, ses cheveux se dénouèrent pour former une corolle rayonnante autour de son visage à présent pâle.
Un garçon accouru, avant d'être à son tour abattu, d'une dague lancée en plein thorax.


- Ca va faire un beau pactole
La silhouette d'ombre rangea les fines dagues de lancer le long de sa cuissarde, tout en claquant la langue d'un air approbateur.
- Comment en es-tu arrivée là ptiote ? je parie que tu ne gagneras pas un kama sur ce contrat...
L'archère arqua un sourcil, le regard interrogateur.
- On ne devient pas Pantin par hasard, certains étaient des criminels, d'autres des désespérés, t'es dans quel cas ?
Haussement d'épaule.
- Je ne m'en souviens pas... peut être un effet du reconditionnement.
Sans autre précision, la silhouette haussa à son tour les épaules, avant d'annoncer qu'elle partait prendre sa prime.
Adhara l'accompagna, s'assurant que la mercenaire prendrait bien sa prime et ne la vendrait pas elle ou l'Eminence qu'elle servait.


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008 - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adhara   Mer 30 Jan 2008 - 21:29


La cité semble en perpétuel ébullition. Les gens se croisent, se hèlent, vantent leurs breloques ou leurs petits pains "frais du matin".

Elle observe, écoute. Les prix lui semblent trop élevés.
Un bref mordillement de la lèvre inférieure fait comprendre aux vendeurs que la jeune femme n'est pas intéressée.

Au milieu de la foule, elle se mêle, se dilue, semble s'y fondre comme autant d'anonymes badauds.

Jusqu'à ce que l'appel résonne.
Le fourmillement lui remonte le long du dos jusqu'à lui vriller les nerfs, impérieux.
Elle repousse alors un homme, l'entend à peine bougonner.
Les pas saccadés deviennent pas de course, les obstacles s'effacent sous les coups de coudes ou d'épaule.

Le souffle court, le regard brouillé par la douleur insistante, Adhara atteint le nord de la place marchande, puis la tour qui s'élève dans toute sa splendeur.

Les marches, grimpées à la volée, dévorées par l'urgence, ne deviennent qu'une simple formalité.

C'est derrière cette porte...


Dernière édition par le Jeu 31 Jan 2008 - 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
El
Master-Administrator
avatar

Messages : 849
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/01/2008
Age : 27
Localisation : Entre un rêve et la réalité.

Feuille de personnage
Nom du personnage: ElWalahjo
Rang: Mascotte
Niveau:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Adhara   Jeu 31 Jan 2008 - 0:12

Tu as le don d'aspirer ton lecteur dans un autre monde !

_________________


El "Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topaz.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adhara   Jeu 31 Jan 2008 - 23:51

[hrp] merci El, c'est un très beau compliment que tu me fais là ^^ [/hrp]


Il y a des douleurs qui n'ont pas de terme, des chutes qui n'ont pas de fin. Des moments trop fugaces pour être appréhendés, trop intenses pour être un jour ignorés.

Elle a répondu à l'appel de son Eminence, prête à exaucer la moindre de ses volontés. Pourtant... comme une corde trop tendue qui lâche, chaque fibre de son corps ressent le contre coup d'un choc qu'elle ne comprend pas.

A travers le malströms de douleur lui parvient une voix. Voix qu'elle n'arrive pas à comprendre.
Des sons, des vocalises, sans signification bien précise.
Une silhouette se dessine peu à peu et Adhara se rend compte qu'elle avait gardé les yeux ouverts.

Trop de questions lui viennent soudain à l'esprit. Ses lèvres remuent faiblement, jusqu'à ce que le petit être les closent de l'index.
Le chant continue, mélopée apaisante et douce. Elle évoque la chaleur d'un feu de cheminée, une soirée de bavardages joyeux. La petite voix d'enfant chante le rayon de soleil, son miroitement sur les gouttelettes d'eau d'une cascade fraîche en plein été.

Quand le chant s'interrompt, Adhara émerge d'un étrange sommeil. La douleur a disparue, tout comme l'être qu'elle a cru rêver.


Dernière édition par le Lun 4 Fév 2008 - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adhara   Lun 4 Fév 2008 - 20:59

- Puisque je te dis que je le cherche déjà depuis plusieurs semaines.

La créature s'étira, féline et gracieuse. Griffes plantées dans la terre molle, son dos rond se creusant avec souplesse.
Son pelage blanc s'était étoffé en soyeuse fourrure d'hiver, soigneusement nettoyée à coup de langue.
Elle se rallongea en ronronnant, la queue balayant quelques touffes d'herbe.


- mmr et tu dis aussi que tu ne ressens plus sa présence, alors peut être que l'Eminence n'est plus là. Ce qui explique que tu ne le trouves pas.
Si tu veux un conseil, arrête de chercher. L'Eminence, s'il vit encore, trouvera bien comment te contacter.


Malgré la protection du mur d'enceinte, à l'abri du vent, Adhara frissonna.
L'évocation de la mort de son Eminence n'avait encore jamais été prononcée à voix haute et cette hypothèse avait quelque chose d'effroyablement inquiétant.

Avec la rupture du lien mental qui l'unissait à son Eminence, Adhara sentait naître en elle de multiples questions, doutes et remises en causes.
Il fallait bien un sens à sa vie, une raison à son existence.
La jeune femme avait aussi l'étrange conviction de ne pas vouloir renouer avec son passé, ne pas chercher les raisons qui l'avaient poussée dans cette étrange voie.


- Je vais chercher les dernières personnes à l'avoir vu... elles me mèneront bien
L'incertitude encore... désagréable compagne, plus agaçante qu'une tique sur le dos d'un chien.

La femme chat ne releva pas. Paupières closes, moustaches frémissantes, son flanc se soulevait dans une rythme lent, régulier... elle dormait.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adhara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adhara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Topaz :: Présentation :: Les personnages-
Sauter vers: